info@zootherapiequebec.ca  |  514.279.4747

Foire aux questions

Cette foire aux questions (FAQ) a été conçue pour répondre aux questions les plus fréquentes concernant les services et les activités offertes par Zoothérapie Québec.

1   Existe-t-il une formation particulière pour être professionnel en zoothérapie ?
2   Offrez-vous des services ailleurs qu’à Montréal ?
3   Donnez-vous des cours sur le comportement animal ?
4   Combien coûtent les services de Zoothérapie Québec ?
5   Est-ce que mon chien pourrait être un bon candidat pour la zoothérapie ?
6   Est-ce que vous pouvez me fournir de la documentation pour un travail ?
7   Quels sont les contre-indications de l’utilisation de la zoothérapie ?
8   Qui sont vos clients ?
9   J’aimerais assister à une activité de zoothérapie. Est-ce possible ?
10 Travaillez-vous seulement avec des chiens ?
11  Quels sont les critères de réussite d’une activité de zoothérapie ?
12  Avez-vous souvent des problèmes avec vos chiens de zoothérapie ?
13  Est-ce que les activités se déroulent dans les locaux de Zoothérapie Québec ?
14  Comment fonctionne la zoothérapie et, en particulier, à Zoothérapie Québec ?
15  Quels sont les objectifs visés pour les diverses clientèles ?
16  Quels est le rôle du vétérinaire dans la zoothérapie ?
17  Qui s’occupe de la mise en place de la zoothérapie ?
18  Je ne peux plus garder mon animal, est-ce que je peux vous le donner ?

Existe-t-il une formation particulière pour être professionnel en zoothérapie ?

Zoothérapie Québec considère qu’il faut d’abord avoir une formation collégiale ou universitaire en sciences de la santé, en sciences humaines ou en sciences de l’éducation telles qu’offertes dans le milieu scolaire québécois. Le choix s’exercera en fonction de la clientèle auprès de laquelle on souhaite travailler. Par la suite, Zoothérapie Québec propose son programme de formation comme complément pour la personne intéressée à introduire l’animal dans sa pratique professionnelle.

Offrez-vous des services ailleurs qu’à Montréal ?

Situé dans le quartier Villeray à Montréal, Zoothérapie Québec dessert de façon régulière la grande région métropolitaine, la rive Sud et la Montérégie, la rive Nord, de Laval aux Basses-Laurentides. Toutefois, selon la demande et la nature du besoin, Zoothérapie Québec peut conclure des ententes sur mesure un peu partout au Québec. Enfin, notre programme de formation s’adresse à toutes les personnes intéressées, qu’elles proviennent du Québec, du Canada, des États-Unis, de l’Europe ou de l’Asie.


Donnez-vous des cours sur le comportement animal ?
Non, pas au public en général. Il y a une section sur le comportement canin dans notre programme de formation qui est réservée aux gens inscrits.

Combien coûtent les services de Zoothérapie Québec ?

Les coûts varient selon la nature des services, la quantité et la durée. Les activités construites sur mesure sont plus coûteuses que celles du panier de services réguliers. Les prix varient de 60$ à 100$ l’heure selon qu’il s’agisse d’intervention, de consultation, d’implantation de programme, de formation, de conférence ou de thérapie.

Est-ce que mon chien pourrait être un bon candidat pour la zoothérapie ?

Il est en effet très important que le chien de zoothérapie aime et soit orienté vers les gens. Toutefois, ce n’est pas la seule qualité que nous recherchons chez un chien. Il doit être facilement entraînable, obéissant, propre et avoir d’excellentes capacités d’adaptation. Il ne doit pas manifester de peur ni d’aversion dans quelque situation où il peut se retrouver. Il doit se laisser manipuler et parfois étreindre par les clients, posséder un tempérament stable et être à l’aise avec l’équipement et le va-et-vient institutionnel. En somme, les chiens de zoothérapie doivent réagir de façon adéquate dans une situation inconnue ou imprévisible.

Est-ce que vous pouvez me fournir de la documentation pour un travail ?

La demande est beaucoup trop grande pour notre équipe. Nous vous invitons à consulter nos articles dans la section Centre de documentation pour avoir une idée des différentes applications de la zoothérapie. À la fin de ces articles, quelques références y sont indiquées.

Pour une revue de littérature plus exhaustive, nous vous invitons à consulter les bases de données en utilisant des mots clés comme : zoothérapie, thérapie assistée par l’animal, thérapie facilitée par l’animal, animal-assisted therapy, pet therapy, animal-facilitated therapy, human-animal bond, etc. Vous avez là un point de départ et, de fil en aiguille, vous pourrez compléter votre recherche.

Vous pouvez y aller aussi par une discipline professionnelle (ex. nursing, ergothérapie, etc.), par une clientèle visée (ex. enfant et animal, aînés, etc.), par une problématique de santé (ex. Alzheimer, autisme, troubles de comportement, etc.), par une espèce animale recherchée (ex. chien, cheval, dauphin, etc.) ou par un organisme international (ex. Delta Society, AFIRAC, ISAZ, etc.).

Notez que la revue Anthrozoös – A multidisciplinary journal of the interactions of people and animals – qui est publiée par ISAZ (International Society for Anthrozoology) quatre fois l’an, se consacre exclusivement à la relation homme-animal. Elle devrait constituer une bonne source d’informations sur l’évolution de la recherche dans ce domaine.

Quels sont les contre-indications de l’utilisation de la zoothérapie ?
En plus des contre-indications habituelles concernant les allergies, les peurs ou les phobies, il est fortement déconseillé d’utiliser l’animal avec des personnes immunodéprimées. D’autres mises en garde sont décrites dans l’article de Fortier, Villeneuve et Higgins

Qui sont vos clients ?
Notre clientèle actuelle est assez variée et illustre bien les différentes applications de la zoothérapie comme outil d’intervention clinique.

•    Aînés en perte d’autonomie présentant des déficits cognitifs et des limitations fonctionnelles
•    Personnes en phase terminale
•    Adultes aux prises avec des maladies chroniques et invalidantes
•    Personnes ayant des problèmes de santé mentale
•    Enfants et adolescents ayant des problèmes d’apprentissage, des troubles graves du comportement, des problèmes de langage, des handicaps physiques et des troubles envahissants du développement
•    Personnes ayant une déficience intellectuelle
•    Personnes polyhandicapées
•    Personnes cérébro-lésées

J’aimerais assister à une activité de zoothérapie. Est-ce possible ?

Hélas non. La demande est d’une part beaucoup trop grande et exige trop de coordination pour notre petite équipe. D’autre part, une présence étrangère altère le processus thérapeutique. Seuls les participants à notre formation ont accès à cette opportunité.

Travaillez-vous seulement avec des chiens ?
Oui. À cause de la nature des services contractuels rendus par Zoothérapie Québec qui impliquent de multiples déplacements, nous avons opté pour les chiens. Ils sont beaucoup plus faciles à déplacer, s’adaptent rapidement aux établissements que nous desservons, sont significatifs pour une majorité de gens et constituent un instrument de travail dynamique. Ils sont endurants même s’ils doivent travailler plusieurs heures d’affilée et sont entraînables pour une diversité d’activités.
Même s’ils peuvent être attrayants pour certains, chats, oiseaux, furets, rongeurs et autres espèces plus exotiques sont moins facilement transportables et manipulables et peuvent être porteurs de zoonoses. D’ailleurs, de nombreux milieux ont déjà des volières pour égayer les unités de soins. De plus, l’hiver québécois rend difficiles les sorties pour certaines espèces. Enfin, situé en milieu urbain, inutile de dire que le cheval et le dauphin sont inaccessibles pour Zoothérapie Québec !

Quels sont les critères de réussite d’une activité de zoothérapie ?
Formation académique de l’intervenant + sélection et entraînement de l’animal + travail d’équipe + objectifs d’intervention bien identifiés + client bien ciblé = meilleures chances de bienfaits

Avez-vous souvent des problèmes avec vos chiens de zoothérapie ?
Périodiquement, nous pouvons rencontrer des difficultés avec nos chiens. C’est pourquoi, afin d’assurer la sécurité de nos clients et le bien-être de nos chiens, nous les observons constamment. Un problème de santé peut affecter le comportement mais des changements dans son environnement le peuvent tout autant: un nouveau conjoint ou l’arrivée d’un bébé en sont des exemples. Les stades de développement du chien ont également un rôle dans l’évolution de celui-ci. En fait, bien des facteurs influencent le comportement du chien. Lorsqu’on peut les identifier et les corriger, nous mettons en place les mesures pour rectifier le tir. Le chien peut alors être retiré momentanément. Il nous arrive à l’occasion de ne pas arriver à stabiliser le chien. Nous le retirons alors définitivement et l’offrons à l’adoption dans notre réseau.

Est-ce que les activités se déroulent dans les locaux de Zoothérapie Québec ?
Non. Toutes les interventions s’exercent dans les établissements scolaires, de santé et de réadaptation à l’exception des séances de traitement de phobies de chiens et de chats et du programme de formation.

Comment fonctionne la zoothérapie et, en particulier, à Zoothérapie Québec ?

La zoothérapie est un domaine où l’on trouve un peu de tout : bénévolat, visites amicales, animaux résidants, animation, thérapie. Chacune de ces activités est valable et a sa place. De son côté, Zoothérapie Québec répond à la demande et aux besoins de ses clients en offrant tantôt des services d’animation, tantôt des services d’intervention thérapeutique. Dans un cas comme dans l’autre, le plus souvent ces services professionnels s’inscrivent dans un plan d’intervention individualisé.

Quels sont les objectifs visés pour les diverses clientèles ?
Les objectifs les plus couramment visés s’inscrivent dans les grandes catégories suivantes : relation d’aide, stimulation des fonctions cognitives supérieures, stimulations sensorielles, sociales et motrices, capacité d’adaptation, stimulation de l’intérêt, expression personnelle, création d’un lien significatif, estime de soi, etc.

Quels est le rôle du vétérinaire dans la zoothérapie ?
Primordial et essentiel. C’est lui qui garantit la santé de nos chiens à nos milieux clients : vaccins, suivis, soins, examens annuels, analyses sont sous sa responsabilité. De plus, Zoothérapie Québec consulte régulièrement plusieurs médecins vétérinaires pour répondre à des questions pointues qui lui sont posées par ses clients (ex. zoonoses, le chien comme vecteur de maladies d’humain à humain, règles d’hygiène pour des clientèles spécifiques, etc.).

Qui s’occupe de la mise en place de la zoothérapie ?
Zoothérapie Québec a développé une expertise en implantation de programme de zoothérapie et formé plus spécifiquement quelques uns de ses intervenants à ce rôle très important. La zoothérapie est une activité qui se prépare. On peut supposer, sans grand risque d’erreur, que l’introduction d’un animal ne peut faire l’unanimité, ne serait-ce qu’en raison du nombre de résidents et d’employés qui augmente la probabilité de retrouver allergies, peurs ou même phobies. Un programme bien planifié permet de contourner toutes les difficultés avant qu’elles ne surviennent.

Je ne peux plus garder mon animal, est-ce que je peux vous le donner ?
Ça dépend des besoins de l’organisme au moment de l’offre. Zoothérapie Québec appliquera alors les mêmes critères de sélection pour évaluer le potentiel de l’animal qui lui est offert. Un court questionnaire au téléphone nous permet déjà d’avoir un portrait de l’animal. Hélas, nous devons souvent refuser celui-ci. Le cas échéant, nous suggérons à la personne de se tourner vers son réseau ou vers les refuges ou encore de l’annoncer sur le tableau d’affichage chez son vétérinaire.