info@zootherapiequebec.ca  |  514.279.4747

Historique

Fondé en 1988, Zoothérapie Québec est un organisme sans but lucratif qui s’est d’abord intéressé au comportement animal. L’organisme est donc incorporé sous l’appellation « Centre progressif de comportement animal ».

Pour mieux marquer son intérêt pour l’utilisation de l’animal à des fins thérapeutiques, l’organisme change son appellation en 1991 pour celle de « Centre de thérapie assistée par l’animal ». Après quelques années d’activité, en 1995, la dénomination sociale « Zoothérapie Québec » est retenue. Depuis, c’est sous ce nom que l’organisme poursuit sa mission et ses activités.

Pendant ses deux premières années d’existence, l’organisme se rapproche de gens et d’établissements qui s’intéressent à la zoothérapie. À cette époque, la zoothérapie en est en fait à ses débuts et cherche à se définir.

 

Progressivement, l’organisme délaisse le comportement animal, non par manque d’intérêt mais plutôt parce qu’il prend naturellement le virage de la zoothérapie. Nous sommes en novembre 1990. L’organisme décroche alors un premier contrat d’une durée d’une heure par semaine pour dix semaines. Ce premier client, la Résidence Jean-de-la-Lande, n’a depuis jamais cessé d’avoir recours à nos services.

À cette époque, la zoothérapie est un domaine somme toute encore nouveau et mal connu. On s’en fait facilement une fausse représentation : on ne voit souvent que l’animal alors qu’il n’est qu’un instrument pour atteindre notre clientèle cible, des gens vulnérables, malades, handicapés et, très souvent, esseulés. Ceci n’est pas sans effet sur notre financement et l’organisme a été dirigé bénévolement jusqu’à la fin de 1998. Ce n’est qu’en 1999 que le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a reconnu Zoothérapie Québec et lui a octroyé de ce fait une subvention de fonctionnement récurrente, laquelle représente encore aujourd’hui moins de 10% du budget de l’organisme.

En 2012, l’organisme dessert régulièrement près de quatre-vingts établissements du réseau de la santé et de l’éducation.